Navigation Menu
coupe

Coupe cloue © Musique d’Haiti

Jean Gesner Henri est né à Leogane, en Haïti le 10 mai 1925. Gesner Henri était connu comme Cloue de Coupe, un nom d’encoche qu’il a acquis à la suite de sa prouesse sur l’auteur de football (« coupe » veut dire la « coupure », et « cloue», cloué). Inspiré par Cuban Bolero and son, il a commencé à s’exécuter comme guitariste à Port-au- Prince en 1951. En 1957 il a formé le Trio Crystal qui a été renommé Trio Select. Ils ont joué leur propre version de musique « twoubadou » dans les clubs et les fêtes de Port-au- Prince. Twoubadou est un style de musique basée sur les sons a rapporté à Haïti par les coupeurs de canne de Haïtien qui avaient travaillé à Cuba. Le premier groupe de Coupé, Trio Select, était un mélange de jazz, méringue haïtien et de rythmes folkloriques, et a aidé à populariser l’usage de la guitare en Haïti dans les années 50 et 60. Trio Select était composé de Coupé lui-même, un deuxième guitariste et un joueur de maracas. Un nom plus commun pour les maracas en Haïti est le « Tcha-Tcha ». Le groupe donnait des prestations dans de petites fêtes et finalement en 1960 ils ont sorti leur premier album.

Trio Select avait une formule rythmique apparentée au compas mais a su retenir le rythme cubain. La grande popularité de Coupé avec les masses haïtiennes était son usage de paroles et les raps Créoles, pleins de jargon courant, doubles sens et de plaisanteries. Comme le groupe a grandi dans les années 1970 ils ont changé leur nom de Trio Select à « Ensemble Select de Coupe Cloué ». Coupe Cloue est devenu «ROI COUPE» – Au courant de sa première tournée en Afrique centrale en 1975, Coupe Cloue fait la tournée Afrique d’ouest, où la musique de soukous locale avait une similarité distincte au propre son du groupe. C’est à ce moment où Coupe Cloue c’est vu attribué le titre de Roi ( » le roi ») par les fanatiques locaux.

Coupe Cloue a produit par-dessus trente albums pour beaucoup de maisons de productions haïtiennes différentes au courant de ses trente années comme interprète. Son homogénéité et la productivité sont des accomplissements dans un pays où la musique était témoins de changements radicaux ; Avec la venue des groupes de mini-jazz influencé par le rock vers la fin des années 60, aux grandes sections de corne du dernier 70s, et au synthétiseur et à la révolution électronique des années 80. Plus récemment le compas a été mis au défi en Haïti par les styles racines et un mouvement de « la nouvelle génération ». Pendant ce temps, Coupe et son groupe ont continué à faire ce qu’ils faisaient de mieux : produir de la musique de danse lyriquement astucieuse et agréable. Pendant que plusieurs artistes quittaient Haïti pour la sécurité relative de communautés haïtiennes aux Etats-Unis et au Canada, Coupe est restéeà la maison. Cependant, comme années passaient il avait dévloppé le diabète qui a commençait à laisser sa trace. Il a donné son spectacle finale en décembre 1997 et est mort un mois plus tard. Jean Gesner Henry, ALIAS Coupé Cloué est mort le 29 janvier, 1998.
 

Source